Chroniques,  New Adult

15 | Chronique Littéraire ~ Wild Men

Wild Men de Jay Crownover

Hugo Roman 360 pagesL’acheter17,00€

Léo se remet difficilement d’un échec sentimental qui la conduit à se replier sur elle-même et s’éloigner des autres. Inquiète, sa meilleure amie Emerys arrive à la convaincre de partir avec elle en randonnée équestre dans le Wyoming, loin de tout. C’est là-bas qu’elles font la connaissance des frères Warner. Léo est tout de suite troublé par Cyrus, ombrageux et mystérieux, qui semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à ce voyage, Léo se laisse gagner par l’aventure et le charme de ce  » presque cow-boy « . Mais cette excursion d’une semaine prend rapidement un tour inattendu. Les huit randonneurs ne sont pas aussi isolés qu’ils le pensaient, les membres du groupe ne sont tous ceux qu’ils prétendaient être et la randonnée devient alors menaçante…
À travers cette aventure au grand air, Léo apprendra à croire à nouveau en elle-même et à faire face à ses peurs. Dont certaines seront plus réelles que d’autres. Et ce voyage pourrait bien tout changer dans sa vie.


En commençant Wild Men, bizarrement je m’attendais à une histoire bien précise. Je ne sais pas trop pourquoi mais je pensais que j’allais lire une belle romance dans les paysages du Western – celui qu’on s’imagine tous – au côté de séduisants cowboys. Mais j’ai vite compris qu’il n’en serait rien et que Jay Crownover allait une nouvelle fois m’emmener dans une histoire à laquelle je ne mettais pas préparée ! J’ai adoré découvrir l’histoire de Léo et Cy, au fin fond du Wyoming, à dos de chevaux. Les personnages sont vraiment travaillés, comme dans tous ses romans, et c’est ce que j’aime retrouver dans ses univers.

Parfois, c’est la seule chose à faire pour tirer le meilleur d’une mauvaise situation. S’accrocher alors que tout lâcher serait tellement plus facile.

Je ne veux pas vous spoiler l’intrigue principale, parce que je ne voudrais pas vous gâcher la surprise que j’ai eu en découvrant que la romance entre Léo et Cy n’était pas ce qui allait guider principalement l’histoire. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’elle est forte, d’actualité et qu’elle va littéralement bousculer nos héros secondaires, Emerys et Sutton. Léo et Em sont deux meilleures amies qui ont décidé de s’inscrire à une randonnée équestre d’une semaine, guidée par des pas-si-cowboys-que-ça. Elles y rencontrent les frères Warner, Cyrus, Sutton et Lane, les organisateurs, ainsi qu’une famille en crise et un duo d’hommes un peu louches. Tout ce petit monde se met en route pour ce qui s’apprêtait être un voyage qui leur permettrait de se retrouver et faire un point sur leur vie. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, loin de là.

– On peut parfaitement choisir qui est important pour soi. Si on est malin.
– Tu as tort, Leo. L’amour n’est ni logique, ni raisonnable. Nos coeurs n’ont aucun sens.

J’ai tout de suite aimé Léo. Il y a des personnages comme ça au caractère bien trempé et à forte personnalité qui me plaisent de suite. Sa dernière relation a été un échec et l’a envoyée plus bas que sous Terre. Lorsqu’elle a appris que son amant était marié, avait des enfants et que, pour couronner le tout, elle travaillait pour sa femme, le choc a été puissant. Elle s’est renfermée sur elle-même dans sa léthargie post-rupture pendant des mois, mais Emerys ne l’a pas laissé tomber et l’a soutenue jusqu’à ce qu’elle se relève. Ce voyage au goût de Western est l’endroit idéal qu’Emerys a choisi pour emmener son amie reconstruire une partie d’elle-même. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le personnage d’Em, même si on en n’apprend pas beaucoup sur elle pendant ce premier tome, j’ai hâte de la découvrir davantage dans le second ! Cyrus est un beau garçon, aux tempes grisonnantes et au charme ravageur que Léo a bien du mal à ne pas voir. Dès les premiers chapitres, malgré un début un peu chaotique entre les deux protagonistes, Léo est indéniablement attirée par ce presque-cowboy. Il ne ressemble pas au cowboy qu’elle voyait dans les films, mais rapidement une intimité s’installe entre eux et continue de se développer au fil du roman. Le plus jeune des Warner, Lane, est le personnage dont on n’entend presque pas parler, et je trouve ça assez dommage mais je suis sûre qu’il aura une place un peu plus importante dans le second tome puisque le troisième lui est dédié !

La maîtrise est une illusion. Tu crois que c’est toi qui tires les ficelles de ta vie, mais c’est faux. Tu es accrochée au bout des ficelles et tu te déplaces là où le vent décide de te porter. La seule chose dont tu es responsable, ce sont tes actes, donc autant faire en sorte qu’ils aient un impact.

Comme dans les Marked Men, j’ai adoré l’écriture de l’auteure. Je veux dire, je suis carrément amoureuse de sa plume ! Ses personnages sont toujours très bien travaillés, ses histoires ont toujours une intrigue, elle nous balance pas de la romance comme ça, sans un peu de suspens derrière. Dans Wild Men, on est plongé du point de vue de Léo pendant tout le roman, il n’y a pas d’alternance avec Cy, comme elle nous avait habitué dans les Marked, et j’avoue que ça m’a un peu manqué, ce point de vue masculin. Quoi qu’il en soit, j’ai hâte de lire le deuxième !

En bref

Encore un très bon roman de Jay Crownover pour Wild Men, qui nous emmène en randonnée équestre avec Léo, une jeune femme au tempérament de feu, et Cy, un presque-cowboy séduisant et protecteur. L’histoire n’a pas de temps mort, l’intrigue est présente et croyez moi, vous ne vous attendez pas ça ! La plume de l’auteure est à tomber et les personnages sont tous géniaux. Enfin sauf le père de famille, mais ça c’est une autre histoire. Lisez-le !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?
Merci à Hugo Roman pour l’envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *