Chroniques,  Polar

37 | Chronique Littéraire ~ La jeune fille et la nuit

La jeune fille et la nuit  de Guillaume Musso

Calmann-Lévy420 pagesL’acheter21,90€


Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment. Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.


Hello ♡
J’ai un amour inconditionnel pour Guillaume Musso. C’est un de mes auteurs français favoris qui a contribué à mon amour pour la lecture. Alors quand chaque année au printemps il sort un nouveau roman, je suis à l’affut ! Je ne sais pas pourquoi cette fois-ci j’ai trainé à lire celui-ci. Mais tout comme la majorité de ses livres, j’ai adoré ! Je l’ai dévoré en quelques heures, son côté policier et thriller m’a tenu en haleine jusqu’au bout.

En ce mois de décembre 1992, j’avais quitté depuis longtemps les rives du simple sentiment amoureux pour dériver vers le territoire de la passion. Et la passion n’a rien à voir avec l’amour. La passion est un no man’s land, une zone de guerre bombardée, située quelque part entre la douleur, la folie et la mort.

20 ans après avoir fini le lycée, Thomas est convié à une réunion d’anciens élèves. Il retrouve ses deux amis de longue date avec qui il a gardé plus ou moins le contact, mais revoit également de nombreux visages qu’il aurait préféré ne plus jamais revoir. Parmi eux, un journaliste qui n’a pas sa langue dans sa poche, toujours prêt à écouter le dernier ragot. Seulement lorsque Thomas apprend que le gymnase de son ancien lycée est sur le point d’être démoli, son sang ne fait qu’un tour. Il ne faut absolument pas que cela arrive ! On apprend alors que les murs de ce gymnase abritent un terrible drame dont il est mêlé depuis plus de 20 ans. Mais toute cette histoire n’est reliée en réalité qu’à une seule personne : Vinca Rockwell, disparue depuis 20 ans. Qu’est-elle devenue ? Où se trouve-t-elle ? Thomas en est persuadé, contrairement à tout ce qui peut se raconter, elle est encore vivante et se cache quelque part à des centaines de kilomètres de Paris.

Mon autre circonstance atténuante était de croire que je connaissais l’amour parce que j’avais lu des romans. Or seuls les coups dans la gueule vous apprennent réellement la vie.

J’ai vraiment adoré l’enquête policière que mène de son propre chef Thomas au côté de son ami Maxime et du journaliste, un brin tête à claque. Comme m’a habitué Musso dans ses romans, l’intrigue fait des bons et des sauts périlleux, nous amenant sans cesse sur des fausses pistes, pour finalement éclater en beauté dans les derniers chapitres. Je suis fan de son écriture addictive ! La jeune fille et la nuit m’a un peu fait penser à la pépite de Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Quebert. J’ai trouvé que la recherche de Vinca et de son histoire était un peu semblable à celle de Lola chez Dicker.

L’histoire des personnages est géniale ! Tout est pensé, de l’enfance à l’âge adulte, chaque évolution est présente, nous laissant avec des personnages très travaillés et plus vrai que nature. J’ai toutefois été un peu surprise par le manque de remords de la part de Thomas après l’acte plutôt barbare qu’il a pu faire. Je n’ai pas particulièrement senti qu’il s’en voulait et que cela avait eu un impact sur sa vie, alors qu’il s’agit quand même de quelque chose d’assez horrible ! J’ai par contre adoré sa mère que j’ai trouvée au départ assez détestable mais une fois que l’intrigue est posée et que les langues se délient, j’ai vraiment admiré ce personnage à la fois fort, courageux et féministe.

En bref

Je ne peux que vous conseiller ce policier car encore une fois, la magie de Musso a opéré ! L’histoire est très bien menée sans aucun temps mort pour le lecteur, les personnages sont plus vrais que nature et l’intrigue nous emporte page après page jusqu’au bout de la nuit. Une belle réussite livresque !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *