Chroniques,  New Adult

36 | Chronique Littéraire ~ Le Grand Nord – Tome 2

Ancrage  de Sarina Bowen

Hugo Roman430 pagesL’acheter17,00€

Jude a tout perdu un jour de printemps, lorsqu’ au volant de sa voiture, il a percuté un pommier tuant un homme. Ancien détenu qui soigne sa toxicomanie, il n’a d’autre issue que de retourner dans sa ville de Colebury dans le Vermont, seul endroit où il peut trouver du travail.Après une absence de trois ans, Sophie est stupéfaite de la réapparition de l’homme qui a tué son frère et brisé son coeur. Elle mesure aussi combien le voyou qui était amoureux d’elle a changé. Jamais il n’aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l’église. Mais dans une petite ville où l’amour interdit est une loi en soi, personne ne tolérerait que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie qui se trouve être chef de la police.
Tout s’oppose à leur amour. Un amour impossible autorise-t-il l’espoir d’une seconde chance ? Une histoire sombre et déchirante qui vous brisera le coeur puis en recollera les morceaux


Hello ♡
Après mon coup de cœur pour Amertume, j’avais vraiment hâte de me plonger dans le deuxième tome de la saga Le grand Nord, mais qui peut se lire indépendamment du premier. Et encore une fois, ce fut un véritable coup de cœur ! J’ai adoré suivre l’histoire de Jude, le jeune saisonnier de la ferme des Shipley (se référer au premier tome, Amertume) à peine sorti de prison pour détention de drogue et homicide involontaire.

J’étais tellement fier de la manière dont je réussissais à séparer mes deux amours l’un de l’autre, la drogue et ma copine.

Si le premier tome se déroulait presque exclusivement dans la ferme du Vermont, celui-ci se passe davantage en ville. Nous prenons donc un peu de recul avec l’univers du cidre, de l’écologie et de la récolte pour nous plonger la tête la première dans un univers un peu plus sombre : celui de la drogue et de l’addiction. C’est donc un thème poignant dans lequel nous emporte Sarina Bowen à travers son écriture toujours aussi fluide et addictive. Cette autrice est une superbe découverte !

Avec un père alcoolique et une mère partie alors qu’il n’était encore qu’un enfant, Jude est loin d’avoir eu la vie facile. Les personnes qu’ils considéraient comme étant ses amis au lycée lui ont appris à consommer des cachets d’antidouleur. S’évader le temps d’un instant, ne plus penser aux problèmes du quotidien pour simplement se laisser planer. La sensation était trop bonne et la tentation trop forte. Jude s’est laissé entraîner dans une spirale infernale et avant qu’il ait eu le temps de dire ouf, son corps et son esprit étaient déjà accro à cette drogue dure. Ses mauvaises fréquentations et ses choix irréfléchis l’ont amené tout droit en prison pour possession de drogue et homicide involontaire. Après avoir passé trois ans dans une cellule où la drogue était encore présente, Jude se reprend en main et se sèvre progressivement de son addiction. De retour en ville, il revoit Sophie, son ex petite-amie qu’il n’a pas revue depuis ce fameux soir où il fut incarcéré. L’amour qu’ils se portent encore mutuellement crève les yeux mais beaucoup de non-dits planent entre eux.

Une addiction, c’est quand on ne peut se tenir à distance de quelque chose qui est mauvais pour nous. Peut-être que Jude est un addict aux drogues. Mais moi, je suis une addict à Jude.

Qu’il s’agisse de Jude ou de Sophie, j’ai tout simplement adoré ces deux personnages. Jude est un personnage profond, très attachant, hypersensible et qui a très peu confiance en lui. Il doute constamment de lui-même et de ses capacités à pouvoir s’en sortir, mais cela le pousse à se surpasser. Ses périodes de manque sont intenses et on souffre avec lui. Mais Jude est lucide et ne cesse de se dire que tout ce calvaire qu’il traverse est entièrement de sa faute. Il se donne alors les moyens de tirer un trait définitif sur cette addiction, c’est un battant et c’est ce que j’ai beaucoup aimé chez lui.

Sophie est quant à elle un personnage très doux malgré un caractère affirmé. Elle a un cœur énorme et malgré les crasses qu’a pu lui faire Jude dans leur jeunesse, elle ne cesse de se faire du souci pour lui et de veiller sur son premier amour. C’est un personnage fort et courageux. Sa famille est partie en lambeau après le soir de l’arrestation de Jude. Son père est devenue encore plus violent et sa mère n’est que l’ombre d’elle-même, vacant tel un fantôme entre le salon et la chambre. Sophie s’occupe de ce petit monde sans se plaindre malgré les nombreuses remontrances de son père. Alors lorsque Jude réapparaît dans sa vie, la jeune fille rebelle qui désobéissait à ses parents pour aller voir le garçon qu’elle aimait refait surface.

Parallèlement à cette histoire d’amour interdite, une intrigue bien présente liée au soir de l’arrestation de Jude fait avancer leur histoire. Les pages se dévorent vitesse grand V mais je ne voulais pas quitter Sophie et Jude. Le signe parfait d’une histoire coup de cœur !

En bref

Jude et Sophie m’ont fait vibrer et espérer. Le sujet de la drogue et de l’addiction, fil conducteur de l’histoire, est fort et poignant. On ne ressort pas indemne de cette lecture ! Ce sont des personnages très attachants qui se battent ensemble pour lutter contre une maladie qui touche des milliers de personnes. Ils prouvent que tout est possible et que la force d’une volonté sans faille peut parfois faire changer une vie du tout au tout. Je vous le recommande vivement !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?
Merci aux Editions Hugo Roman pour l’envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *