Chroniques,  Fantastique,  Historique,  New Adult

35 | Chronique Littéraire ~ Au-delà du temps

Au-delà du temps  de Linda Dalles

Les bas-bleus420 pagesL’acheter13,90€

Quand Laurine découvre l’histoire d’amour tragique de son ancêtre en 1944, elle cherche absolument à en savoir plus. C’est alors que l’incroyable s’en mêle et la voici inexplicablement propulsée en pleine France occupée. Là-bas, elle va être immédiatement confrontée à un monde en pleine Seconde Guerre Mondiale qui lui est totalement inconnu. Elle y rencontre ses ancêtres et se retrouve tiraillée entre l’envie de prévenir la série de drames auxquels elle sait qu’ils seront confrontés et la peur de l’impact que cela peut avoir sur le futur.
Parviendra-t-elle à influencer le destin et à sauver un amour interdit ?


Hello ♡
Ce que j’aime chez les Editions Les Bas-bleus, c’est de me faire découvrir à chacune de leur parution une nouvelle plume toute fraîche ! Cette fois-ci, j’ai fait la connaissance de l’écriture de Linda Dalles et de son histoire d’amour mi fantastique, mi historique. J’ai eu un peu de mal à me plonger dedans directement, mais une fois les premiers chapitres passés, j’ai bien accroché à son univers ! Ce fut une bonne lecture dans l’ensemble mais avec toutefois quelques points négatifs qui m’ont, l’air de rien, plutôt déçue.

Mon coeur rate un battement. La guerre ? Mais quelle guerre ? Axel et moi échangeons un regard, qu’est-ce qu’il est en train de se passer ? Le sosie de la tante Sybille, une petite fille vêtue étrangement, le manque de réseau. L’idée d’un voyage dans le temps me traverse l’esprit. Je me mets à rire à cette perspective, c’est ridicule !

Laurine, une jeune fille de 17 ans, partage un lien fort avec son arrière-grand-mère Annette. Cette dernière lui raconte l’histoire d’amour tragique de sa tante Sybille survenue pendant la Seconde Guerre Mondiale. Souhaitant en savoir plus, Laurine se rend un soir d’orage dans l’ancienne école de cette tante afin de retrouver des indices. Accompagnée de ses amis Axel et Gladys, les trois adolescents s’endorment dans l’école, ne se risquant pas à rentrer chez eux par ce temps. Mais à leur réveil, un tout autre monde s’ouvre à eux. Ils se retrouvent propulsés en 1945 pendant la Seconde Guerre Mondiale, au côté de l’arrière-grand-mère Annette, alors âgée de cinq ans, et de la fameuse Sybille. Laurine croit rêver. Ce n’est pas possible ! Mais elle comprend vite qu’elle n’est pas là par hasard, elle a un rôle à jouer. Mais comment prévenir Sybille du malheur qui la guette sans pour autant dérégler le passé et risquer de bouleverser le présent ?

Entre histoire historique et histoire fantastique, j’ai beaucoup aimé cette caractéristique du roman ! C’est une histoire originale dont je n’avais pas lu de roman similaire jusqu’à présent. Avec un brin d’inspiration des classiques Retour dans le Futur que j’adore, Au-delà du temps se démarque des autres romances. Les personnages sont intéressants, même si je n’ai pas réussi à m’attacher à Laurine. En revanche, je me suis beaucoup plus attachée à Sybille ! C’est surement du au fait que les chapitres sont davantage du point de vue de cette dernière que de celui de Laurine, et qu’on sait en tant que lecteur, qu’un drame se profile à l’horizon pour ce personnage. Et je ne voulais pas qu’il se réalise ! J’ai adoré suivre l’évolution de sa relation interdite avec le lieutenant Hans Wagner, un allemand. La petite Annette est à croquer, elle est si mignonne avec son innocence et son amour du chocolat. Ce roman avait tout pour me conquérir du début à la fin, et pourtant…

Il me regarde, impassible en haut de cet escalier, il me semble si inaccessible alors qu’encore ce matin, il me tenait dans ses bras. Son regard est si froid, toute son attitude est froide. Mes sentiments le laissent de marbre… Est-ce qu’il a toujours été comme ça ?

Je suis frustrée. Je ressors de ma lecture un peu déçue et ça m’énerve ! Il ne manquait pas grand chose et pourtant c’est ce pas grand chose qui aurait fait toute la différence à mes yeux ! Qu’il s’agisse du point de vue de Laurine ou de celui de Sybille, l’écriture ne change pas. Hors, nous sommes face à un personnage de 2013 et l’autre de 1945, soit près de 70 ans d’écart ! Et pourtant, rien ne change. Les expressions verbales sont les mêmes, les pensées ne sont pas différentes en termes d’écriture, les gros mots sont identiques et l’ambiance familiale de Sybille semble ne pas beaucoup changer de certaines ambiance d’aujourd’hui. On parle quand même d’un personnage qui vit au siècle précédent ! J’aurais aimé retrouver cette particularité dans l’écriture. Car je ne suis pas sûre qu’en 1945, les enfants se permettaient autant de chose avec les parents qu’aujourd’hui, et que l’élocution était la même. Pour faire court, je n’ai pas retrouvé l’aspect historique du personnage. Et c’est plutôt carrément dommage quand on est plongé dans un roman de ce genre ! Il y a également une petite incohérence à la fin du roman selon moi par rapport au personnage de Gladys, mais je ne vous spoil pas !

Je suis donc un peu déçue vis-à-vis de ces détails mais j’ai tout de même bien accroché à l’histoire et à l’intrigue. Le suspens est présent ce qui est une très bonne chose car je reprenais ma lecture avec plaisir et envie ! Nul doute que l’autrice a un bel avenir devant elle.

En bref

Entre histoire fantastique et historique, Au-delà du temps nous plonge en pleine Seconde Guerre Mondiale au côté de Laurine sortie tout droit de 2013, et de sa grande tante Sybille à l’avenir orageux. Malgré quelques petites déceptions, cette romance est une belle découverte avec une intrigue qui sort des sentiers battus. Je vous le conseille !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?
Merci aux Editions Les Bas-Bleus pour l’envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *