Chroniques,  Fantastique,  Littérature jeunesse

10 | Chronique Littéraire ~ La passe-miroir, tome 1

La passe-miroir, Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Gallimard Jeunesse530 pagesL’acheter18,00€

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle.

À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

« Le dirigeable s’éloigna et Anima apparut entièrement encerclée par une ceinture de nuages, suspendue en l’air. Plus ils prenaient de la distance, plus elle ressemblait à une souche de terre et de gazon qu’une pelle invisible aurait arrachée de son jardin. »

Devant l’engouement général que suscite cette saga, il était dans mon devoir de la lire. Je me suis donc lancée dans la lecture de ce premier tome avec tellement d’avis positifs en tête que je me disais que j’étais obligé d’aimer ! Un deuxième Harry Potter, vous imaginez le bonheur ! Et bien, je dirais que je suis passée par plusieurs émotions durant ma lecture. J’étais d’abord super excitée de découvrir un nouvel univers, puis j’ai trouvé l’historie longue… très longue, et enfin j’ai de nouveau totalement accroché ! Je vous explique tout…

« Ophélie n’était bonne qu’à lire. Si on lui retirait cela, il ne restait d’elle qu’une empotée. »

Le début du roman est vraiment prenant, on se plonge dans le monde d’Anima et on découvre Ophélie, une petite brune à lunettes qui a le pouvoir de lire le passé des objets en les touchant – elle est ce qu’on appelle une liseuse – et de se transposer d’une pièce à une autre en passant tout droit par un miroir ! Elle est promise à un homme dont elle ne connait ni le nom, ni le visage. Et pourtant, Ophélie n’a pas le choix, les doyennes ont parlés ! Thorn débarque dans le tableau et on découvre alors un homme immense et loin d’être sympathique. Il emmène notre Ophélie et sa marraine dans son monde au Pôle, un endroit glacial où tout n’est qu’illusion. Elles sont accueillies par Berenilde, la tante de Thorn, et ici démarre pour moi le début d’une loooongue histoire. Les deux tiers du roman ont été selon moi vraiment longs. J’attendais que ça bouge, j’attendais un événement, et j’attendais surtout ce mariage qui n’est finalement jamais arrivé et qu’on découvrira dans le tome 2. Et puis d’un coup, tout s’est accéléré. Une histoire d’orange empoisonnée et BAM, on entre enfin dans le feu de l’action, il était temps ! A partir de ce moment, je n’ai pas pu me résigner à lâcher mon livre et je l’ai fini en quelques heures.

« Résignée ? Pour être résignée, il faut accepter une situation, et pour accepter une situation, il faut comprendre le pourquoi du comment. Ophélie, elle, ne comprenait rien à rien. Quelques heures auparavant, elle ne se savait pas encore fiancée. Elle avait l’impression d’aller au-devant d’un précipice, de ne plus s’appartenir du tout. »

Mais revenons à l’univers de la passe-miroir et à ses personnages. Je vais faire court: j’ai vraiment adoré ! Alors oui, certains passages sont vraiment longs mais le point positif de la chose, c’est qu’on a tout le temps pour découvrir ce nouveau monde et ses étrangetés. J’ai vraiment aimé le personnage d’Ophélie. Elle se fait parfois un peu trop manipuler et on a souvent envie de la secouer mais elle a la qualité d’être honnête et franche dans un monde surfait ! Les familles du Pôle ont tous une particularité, un don différent, mais sont pour la plupart vraiment ingrats ! Ils détestent Thorn et de ce fait, sa fiancée ! Fiancée qui est d’ailleurs cachée par Bérénilde sous le visage de Mime, un garçon muet et mal fringué. La soeur de Thorn, Ferjiah est particulièrement détestable. Et en parlant de ce grand homme balafré, je l’ai détesté, puis aimé, et de nouveau detesté pour finalement être totalement perdue dans mes sentiments. Sérieusement, je ne sais pas si j’apprécie ou non le personnage ! Du moins pour son comportement avec Ophélie, parce que hormis ça, son personnage est très intéressant.

« Lire un objet, ça demande de s’oublier un peu pour laisser la place au passé d’un autre. Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même. »

En bref, malgré une bonne partie du roman qui est à la traîne, j’ai adoré l’univers et ce nouveau monde. Ce serait vraiment bien si on pouvait passer les miroirs vous ne trouvez pas ? Ophélie est vraiment mignonne et j’ai le sentiment que je vais finir par adorer Thorn dans les prochains tomes. J’ai hâte de lire la suite et de voir comment se passera la vie de nos mariés au Pôle, une fois leur union annoncée officiellement !

Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ? Dites-moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *