Chroniques,  New Adult

7 | Chronique Littéraire ~ Off Campus

Saga Off Campus d’Elle Kennedy

Hugo Roman360 à 450 pagesLes acheter17€ l’unité

The Deal : Quand Garrett, la star de l’équipe de hoquey de l’université, risque de perdre sa place à cause des ses résultats scolaires insuffisants, il demande de l’aide à Hannah, une très bonne élève mais qui manque de pratique en séduction. Ils vont passer un accord : elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quater back de l’équipe de Football.

The Mistake : John Logan est une star de l’équipe de Hockey ce qui lui permet d’avoir toutes les filles qu’il veut. Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, il se dit qu’elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace finit par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s’il veut la récupérer.

The Score : Allie Hayes tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le cœur. Dean Di Laurentis obtient toujours ce qu’il veut. C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie !

The Goal : Sabrina James a depuis longtemps planifié son avenir. Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets. Mais tout va se compliquer. John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa. Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part.

 

Je ne savais pas s’il était préférable de faire une chronique pour chacun des tomes ou bien réunir mon avis pour la saga complète. J’ai finalement décidé d’écrire une seule et unique chronique – non, sans blaaague – donc préparez vous à beauuuucoup lire, cet article risque d’être long ! Mais pour faire court si vous avez la flemme de lire mon avis sur chacun des tomes, j’ai tout simplement A-DO-RÉ cette saga. Gros coup de cœur pour l’environnement, les personnages, les histoires et la plume de l’auteur. La plume de l’auteur est fluide, rythmée et addictive ! J’aime particulièrement le fait qu’elle ai divisé ses chapitres d’après les POV de des deux personnages principaux dans chaque tome. J’ai cependant un peu moins accroché avec le dernier tome. Je vous en parle tout de suite !

The Deal

« Je ne m’attendais pas à la rencontrer. Parfois, les gens vous surprennent et vous oubliez comment vous avez fait pour vivre sans eux. »

Lorsque j’ai commencé The Deal, je n’avais pas de grandes attentes. Je ne savais pas quoi lire, on m’a conseillé cette saga donc je me suis dit pourquoi pas ! Je n’avais lu aucun résumé, ni aucun avis de blogueur. Autrement dit, je me suis jetée dans la gueule du loup et j’ai tout de suite accroché ! J’ai eu parfois l’impression de retrouver l’ambiance et l’environnement d’After d’Anna Todd, et ayant adoré cette saga aussi, je ne pouvais qu’aimer les Off Campus.

Au début du roman, Hannah craque sur un garçon mais n’ose pas le séduire par manque de pratique. Quand Garrett lui demande son aide, elle refuse tout de suite mais revoit son choix lorsqu’il lui propose le marché. Si vous ne l’avez pas encore lu, vous vous dites surement comme moi lorsque j’ai commencé à lire : d’accord, la fin est toute trouvée. Alors oui, je ne vais pas vous mentir, il y a bien une histoire d’amour entre ces deux là mais ça, on l’avait tous vu venir à des kilomètres. Ce qui est intéressant et que j’ai beaucoup aimé dans the Deal, c’est de voir la manière dont les personnages évoluent.

Comme beaucoup de personnage féminin dans le new romance, Hannah est une fille intelligente et qui n’a pas conscience de sa beauté naturelle. Elle a un talent pour le chant et fait partie d’un petit groupe avec qui elle répète pour obtenir une bourse universitaire. Si au début, elle se laissait marcher sur les pieds par une espèce de blondinet prétentieux, elle a apprit au fil du livre à poser ses limites. C’est un personnage au caractère marqué, elle ne se laisse pas faire et a une bonne répartie. Garrett, lui, est tout bonnement un coureur de jupon et il ne s’en cache pas. Mais cette caractéristique est commune aux quatre garçons des quatre tomes puisqu’ils font tous partis de la même fraternité et de l’équipe de hockey. La relation avec son père n’est pas des plus cordiales, ce qui amène une autre facette à son personnage. L’histoire entre Garret et Hannah est amenée subtilement, pas trop vite ce qui est plutôt appréciable car je ne sais pas vous, mais j’adore lire les périodes de séduction. Je crois que pendant ma lecture, je suis tombée amoureuse de Garrett un millier de fois – environ. C’est un garçon populaire, qui ne s’intéresse pas franchement à la personnalité des gens qu’il rencontre mais il se révèle finalement comme quelqu’un de simple et le cœur sur la main.

En bref, j’ai dévoré ce premier tome et j’ai adoré la plume de l’auteur et ses personnages affirmés.

The Mistake

« Premièrement, je ne me suis jamais autant amusé avec une fille. Deuxièmement, je ne veux pas que ça se termine. Et troisièmement… je crois que je suis en train de tomber amoureux. »

Le lendemain après avoir fini the Deal, je me suis plongée dans le deuxième tome de la saga pour découvrir cette fois-ci, l’histoire de Logan et de Grace. J’attendais beaucoup de ce tome, ayant adoré le premier, et je n’ai pas été déçue ! Les personnages sont aussi attachants que Garrett et Hannah. Logan est un coureur de jupon, qui aime s’amuser mais qui surtout, a un faible pour Hannah. Oui oui, la Hannah de Garret ! Alors simple passade ou réels sentiments ? Sa rencontre avec Grace va l’aider à y voir plus clair.

Entre eux deux, ça démarre sur les chapeaux de roue ! Entre baisers langoureux, première fois et grosses disputes, nous sommes servis en rebondissements. Grace, qui était alors incapable de parler à un garçon qui lui plait sans se mettre à rougir et bafouiller sans s’interrompre – et nous sommes beaucoup dans ce cas là, ne nous voilons pas la face – apprend petit à petit à maîtriser ses émotions et surtout, surtouuuut, réussi à tenir tête à Logan. Il enchaîne les boulettes et fait beaucoup de mal à Grace, mais au fond elle comme nous, lui pardonnons. C’est un garçon sensible à l’histoire familiale compliquée. J’ai beaucoup aimé découvrir cet aspect de son personnage. Entre un père alcoolique, une mère absente et un garage à faire tourner avec l’aide de son frère, la vie de Logan n’est pas de tout repos.

En bref, c’est un tome comme je les aimes, avec son lot d’amour, de tragédies et de rebondissements. Logan et Grace sont vraiment attachants, je n’avais pas envie de les quitter (oui bon d’accord, comme à chaque fois que je finis un roman).

The Score

« Il mettrait sa tronche sur une pub de laxatif, toutes les femmes du monde se mettraient à prier d’être constipées. »

Pour ce troisième tome, nous retrouvons Dean et Allie, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’entre eux deux, il n’aura fallut qu’une soirée en tête à tête un peu arrosée pour que ça finisse en cacahuète. Seulement, ce n’est pas parce qu’ils ont passé du bon temps sous la couette que leur histoire est toute tracée. C’est ce que j’ai aimé dans ce roman, contrairement au dernier tome. Ils prennent leur temps, se séduisent, se détestent aussi parfois et c’est ce qui fait une jolie histoire.

Allie ne sait pas vraiment ce qu’elle veut et je dois avouer que parfois, avant sa prise de conscience par rapport à ses sentiments, elle m’a un peu tapée sur le système. Entre ses « j’aime Dean », « Dean n’est pas fait pour moi », « je ne veux plus voir Dean » et « mais pourquoi Dean ne m’appelle pas ? », je ne savais plus où donner de la tête ! Heureusement que c’est un garçon patient ! Parlons un peu de Dean d’ailleurs. J’ai carrément adoré son personnage. Il est gentil, attachant, attentionné et c’est un ami fidèle. Pauvre Beau… J’ai tellement eu mal au cœur. D’un côté j’avais envie de secouer Dean, de lui dire de se réveiller et de se bouger les fesses. Mais d’un autre je comprenais ce qu’il ressentait et j’ai versé ma larme plusieurs fois. Dean est aussi un garçon intelligent qui suit des études de droit et qui s’en sort plutôt bien. Son histoire familiale est moins compliquée que Garret et Logan, et oh quelle fut ma surprise de découvrir tout son pognon ! Il se la joue un peu à la Christian Grey – en beaucoup moins trash – et j’ai trouvé vraiment mignon tous les efforts qu’il fait pour séduire Allie. Ce tome présente d’ailleurs un peu plus Sabrina, une ex copine de Dean et la prochaine fille à tomber love d’un de nos hockeyeurs.

En bref, j’ai adoré lire the Score et découvrir l’histoire de Dean et Allie. Dean est surement l’un des personnages de la saga qui a le plus évolué en peu de temps et – vous l’aurez comprit – je suis tombée sous son charme dès le début. Et pourtant, ce n’était pas gagné à en croire la description de son personnage dans les autres tomes !

The Goal

« Parce que c’est l’amour, le but ultime. Ce n’était pas ce que je cherchais, mais c’est celui que j’ai eu la chance, une chance incroyable, de pouvoir atteindre. »

Bon ok, je dois avouer que lorsque j’ai commencé à lire the Goal, j’avais quelques a priori, notamment parce que je n’aimais pas beaucoup Sabrina dans les autres tomes. Le fait qu’il y ai un bébé dans le décor, même si j’adore les enfants, là n’est pas le problème, m’a un peu gêné je crois. Après moult réflexion – oui j’utilise des expressions datées de plusieurs siècles et alors ?! – j’ai compris pourquoi j’avais moins apprécié ma lecture et pourquoi j’étais contente quand je l’ai terminé pour pouvoir lire autre chose.

L’histoire entre Tucker et Sabrina va beaucouuuup trop vite ! L’auteure nous avait habituée à de la patience, de la séduction, de l’envie. Dans ce dernier tome, il ne faut pas plus de quelques chapitres pour que les deux personnages se jettent l’un sur l’autre et pouf, ça fait un bébé. Alors oui vous allez me dire « Mais attends, c’est pas ce qui s’est aussi passé dans le tome précédent ? » et oui vous avez raison MAIS – et j’insiste – les personnages ne se sont pas retrouvés collés l’un à l’autre H24 pour batifoler. Il y avait quand même un jeu de séduction, un petit je ne sais quoi qui faisait que non, ce n’est pas parce qu’ils ont fait des galipettes sous la couette que le tour est joué et qu’ils vécurent heureux dans un grand château avec de jolies marmots. J’y vais un peu fort ? Du coup, j’aimerais beaucoup avoir votre avis là-dessus pour savoir si je suis la seule dans ce cas !

Mis à part ça, le personnage de Tucker est terriblement attachant. C’est un homme doux et attentionné, qui serait prêt à faire n’importe quoi pour sa belle. C’est un père formidable et un ami fidèle. Sabrina, et bien… je n’ai pas été emballée par son personnage même si celui-ci reste attachant. C’est une fille très intelligente, destinée à être avocate, et qui apprend à gérer sa grossesse du mieux qu’elle peut. En somme, nous avons une jolie petite famille qui se retrouve à devoir gérer quelques difficultés financière, logistique et universitaire.

En bref, un tome un peu décevant mais dont les personnages n’en restent pas moins attachants.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Vous allez le lire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *