Chroniques,  New Adult

6 | Chronique Littéraire ~ The air, He breathes

 The air, he breathes de Brittainy C. Cherry

Hugo Roman360L’acheter17€

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde.  

Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. 

C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

 


« Lui, c’était le tonnerre et moi j’étais l’éclair, 
et nous étions sur le point de déclencher une tempête. » 


Je dois avouer que la première chose qui m’a attirée dans ce roman est sa couverture tout simplement magnifique. J’ai à peine lu le résumé qu’il était déjà coincé sous mon bras, direction la caisse ! Ça ne m’arrive vraiment pas souvent, bien que je sois assez sensible au visuel des couvertures, je prend souvent le temps de la réflexion avant de m’acheter un roman – petit budget d’étudiant oblige. Mais impossible de résister à celui-là ! J’ai alors commencé ma lecture avec une attente particulière – ben oui, il fallait que le contenu soit aussi bon que ce que vendait la couverture – et j’ai été transportée du début à la fin. Ce roman est une petite pépite, tant sur l’objet livre que sur son histoire. Elizabeth et Tristan sont deux êtres complètement ravagés par la vie. Deux épaves, deux âmes en peine à la recherche d’un peu de bonheur. Elizabeth fait face à la mort de son mari. Tristan sombre dans les ténèbres depuis la mort de sa femme et de son fils. Si Lizzy s’accroche à la vie pour sa petite fille Emma, Tris n’a plus que son chien pour seule compagnie. 
« Aucune âme sœur ne quitte ce bas monde seule ; 
elle emmène toujours un morceau de son autre moitié. »

Tristan est méchant, odieux avec les gens, monstrueux et dangereux. Du moins c’est ce que laisse entendre les rumeurs en ville… mais malgré les mises en garde de ses amis, Elizabeth voit en Tristan un être aussi détruit qu’elle. Tristan est un personnage très sombre. Il a vécu le pire, s’est éloigné de ses parents et de toute compagnie. Il refuse qu’Elizabeth s’attache à lui de peur de la blesser et se montre très agressif, mais une fois leur histoire commencée, Tristan est très protecteur envers Lizzy. J’ai eu un vrai coup de cœur pour son personnage, d’autant plus qu’il est vraiment sexy ! A propos des personnages secondaires, j’aurais volontiers foutu deux torgnoles à Tanner, cet arrogant et hideux personnage – eurk. Ses actes m’ont dégoûté du début à la fin, ce qui en fait finalement un très bon méchant. Quant à Faye, elle m’a fait mourir de rire à certains passages mais je pense qu’on pourrait écrire un autre roman qui lui est entièrement consacré tellement son personnage a l’air complexe psychologiquement.  L’écriture est fluide et j’ai eu du mal à fermer mon livre. J’étais torturée entre vouloir connaitre la suite et prendre mon temps pour profiter un maximum de ma lecture. J’ai ressenti les sentiments des personnages comme s’il s’agissait des miens : j’étais heureuse quand ils étaient heureux et tellement triste quand ils étaient à bout. J’ai versé ma larme plusieurs fois – oui, je suis une grande sensible – et souvent souris en lisant l’amitié qui se liait entre Tristan et Emma.  Les chapitres se divisent entre le POV de Tristan et Elizabeth, ce que j’adore dans les narrations des New Adult ! Il y a aussi quelques flash-back du côté de Tristan à vous arracher le cœur. En bref, préparez-vous à une bonne dose d’émotions, des personnages ravagés mais terriblement attachants et une histoire addictive.
« Je désirais follement être mort. Mais alors tu es venue 
et j’ai commencé à me rappeler ce que cela faisait d’être vivant. »

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Vous allez le lire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *