Chroniques,  Young Adult

8 | Chronique Littéraire ~ Eleanor & Park

Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Pocket Jeunesse380 pagesL’acheter16,90€

1986. Lorsqu’Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon timide, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par un amour commun pour les comics et les Smiths…

Et peu importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et que sa vie chez elle est un véritable enfer : Park, pourtant si solitaire et secret, est prêt à tout pour la sortir de là.

 


Un coup de cœur. Voilà ce qu’a été Eleanor & Park. J’ai été transportée, du début à la fin et ça fait tellement de bien d’avoir une lecture pareil. John Green a dit « Eleanor & Park me rappelle ce qu’est être fou amoureux d’une fille et fou amoureux d’un livre !« , et je suis totalement d’accord avec lui. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai eu envie de prendre Eleanor dans mes bras pour la réconforter, d’encourager Park, de botter le cul de Tina et d’avoir voulu tuer Richie. C’est une histoire belle et triste à la fois, et rare sont les auteurs qui arrivent à équilibrer les deux à la perfection. Mon coeur s’est brisé dans les derniers chapitres mais comme m’a fait remarquer ma meilleure amie, c’est une fin remplie d’espoir. Cette lecture m’a vraiment tourmentée. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le conseille vivement !

Eleanor est une fille différente. Elle ne s’habille pas comme les autres, elle est ronde et a les cheveux roux. Pas simple de se faire accepter dans son nouveau lycée où dès le premier jour, elle se fait montrer du doigt par les petits merdeux du bus. Et si Park la laisse s’asseoir à côté de lui, il ne la trouve pas moins bizarre. Seulement, après quelques semaines passés l’un à côté de l’autre dans le bus, sans s’adresser un regard, une amitié implicite se lie entre les deux. Rowell décrit parfaitement les sentiments amoureux du début, vous savez, quand vous avez ce petit picotement dans le coeur et qui se déplace jusque dans le ventre quand vous voyez cette personne. C’est exactement ce que ressent Park pour Eleanor, et Eleanor pour Park. La vie d’Eleanor n’est vraiment pas toute rose. Elle vit dans une petite maison avec sa mère, ses trois frères et soeurs et son beau-père. Celui-là, si j’avais pu le tuer rien qu’à la pensée, croyez-moi qu’il ne serait pas mort qu’une fois et dans d’affreuses souffrances !

Park est un asiatique qui aime écouter de la musique et lire des comics. Son amitié avec Eleanor commence innocemment grâce à cet intérêt commun. Il habite une belle maison avec son père, sa mère et son petit frère. Il a des amis et n’est pas le dernier choisi par les filles. Autrement dit, Park est aux antipodes d’Eleanor. Pourtant, il va voir au-delà de son étrange apparence et va petit à petit, tomber fou amoureux d’Eleanor. Et je peux vous dire que c’est vraiment beau à lire !

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman écrit à la troisième personne du singulier, et si au début ça m’a un peu gênée, je suis finalement rentrée les deux pieds dedans ! Les chapitres sont pour autant séquencé d’après leur deux POV ce qui ajoute une nouvelle originalité car je n’y aurait jamais pensé avec ce genre de narration. Je suis tellement contente de cette découverte ! Une petite pépite.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Vous allez le lire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *