Chroniques,  New Adult

5 | Chronique Littéraire ~ Calendar Girl

Calendar Girl (Janvier & Février) de Audrey Carlan


Hugo Roman152 pagesL’acheter9,95€ le tome

Mia Saunders rêve de devenir actrice, elle a quitté Las Vegas où elle vivait avec sa sœur et son père pour s’installer à Los Angeles. Mais elle va devoir revoir ses projets, car Mia a besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Elle doit en effet rembourser les dettes de jeu de son père. Un million de dollars. Son ex-petit ami est celui qui a prêté de l’argent à son père, l’a fait tabasser et l’a envoyé à l’hôpital où il est dans le coma.  

Bref, il faut qu’elle protège son père et sa petite sœur qui est la prochaine sur la liste de Blaine. Elle ne voit qu’une issue, contacter sa tante qui possède une agence d’escorts. Celle-ci, trop heureuse de pouvoir aider sa nièce, lui propose un accord. Elle sera l’escort d’un homme différent par mois pendant un an. Chaque contrat lui rapportera 100 000 dollars. La jeune femme accepte et se prépare donc à sillonner les États-Unis et à rencontrer les hommes qui s’offrent ses services. De mois en mois, nous allons suivre Mia dans ses différentes missions.  

Une Mia déterminée, sexy, drôle et généreuse. Une Mia qui s’est promis de ne pas tomber amoureuse, mais qui aura du mal tenir sa promesse. Mia relèvera-t-elle le défi de sauver sa famille ? 

 

Bon, par où commencer… quand j’ai entendu tous les éloges autour de cette saga, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je passe à côté. Je devais découvrir Mia et son histoire. J’étais un peu sceptique quant au thème de l’histoire mais j’avais plutôt hâte de commencer ma lecture ! Et puis j’ai lu les premières pages, les premiers chapitres et tout s’est écroulé. J’ai terminé le premier tome non sans mal et j’étais décidée à vous écrire ma chronique. Mais comme je suis une lectrice attentive et que je ne voulais pas lui jeter la pierre avant d’avoir réellement creusé la question, je me suis lancé dans la lecture du tome deux pour avoir un avis un peu plus élargi et tenter de me réconcilier avec Mia, mais… big fail. Je n’ai pas du tout aimé mes lectures et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

D’abord, commençons par l’histoire générale du roman : une jeune fille qui devient escort pour rembourser la dette de son père. Tous les mois, un nouveau client, une nouvelle histoire et surtout un nouveau roman d’une centaine de page. De quoi remplir le porte monnaie de l’auteur, une belle image marketing ! Mais la question n’est pas là, je m’égare. Je crois que ce qui m’a le plus dérangé dans cette histoire, c’est l’image réductrice de la femme. Un homme choisi Mia d’après une photo pour l’avoir à ses côtés durant un mois. Il signe un contrat qui stipule que l’escort doit obéir à ses demandes, hormis ce qui touche au sexe. En gros, une fille se fait payer pour son physique et doit obéir à un homme. Sérieusement ? Je trouve cette histoire vraiment malsaine.

Ensuite, attardons nous sur les personnages. Mia pourrait être attachante si elle n’était pas si dévergondée. Elle croise le regard d’un homme et deux secondes après, sa culotte est mouillée. Je ne blague pas, je reprends les termes du livre. Ça a eu le don de m’énerver et surtout de me lasser ! Dès que l’histoire est lancée et qu’elle rencontre son « client » du mois, il ne se passe pas un chapitre sans qu’ils se retrouvent au lit. Et pour les deux tomes s’il-vous-plaît. Les hommes en question sont tellement dans le stéréotype du beau gosse parfait aux abdominaux sur-développés, que je n’ai pas prit plaisir à découvrir ces personnages. Du moins ce qu’on pourrait en découvrir parce que là encore, les personnalités des deux hommes ne sont, à mon goût, pas assez développés. Je ne doute pas qu’on entendra parlé du premier, Wes, au fil des romans mais que dire de plus sur lui après la lecture de ces deux tomes…

Pour débriefer rapidement sur la plume de l’auteur, je ne lui enlève pas sa fluidité. Les pages se tournent vite et je suis sûre que certain.e.s d’entre vous en sont fans. Mais personnellement, j’ai trouvé les chapitres extrêmement redondants. Au début du premier tome, Mia parait atterrée à l’idée qu’un de ces hommes puissent la toucher. Et bien… ça n’a pas fait long feu. Ces romans se résument pour moi à du sexe, du sexe et encore du sexe. Partout, tout le temps. C’est carrément lassant !

Je finirais par vous dire que toutes ces critiques ne sont que mon avis et que je respecte le votre s’il est complètement opposé au miens. Quoi qu’il en soit, après deux tomes, deux-cents pages et beaucoup de difficulté à en venir à bout, mon aventure avec Mia s’arrête ici.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Projetez-vous de le lire ?

2 commentaires

  • lo. ryl

    J’ai souri en lisant ta chronique. Je pense tout pareil. J’ai tenté le T3 également moi vu que tout le monde disait que ça changeait après… mais c’était toujours pareil. On est d’accord sur tout, que ce soit sur l’image ultra degradante de la femme que l’auteur fait passer (alors que selon elle elle a écrit ça pour montrer tout le contraire, j’avais lu ça dans une interview… WTF) et du coup le côté marketing aussi de la saga. Sachant qu’apres ça, ils ont sortis les tomes par trimestre pour à peine plus cher… faut arrêter les conneries !
    Dommage parce qu’a la base, je trouvais l’idée d’un tome par mois plutôt sympa. Ben j’ai vite déchanté !

  • Eglantine

    Je n'ai pas entendu parler de cette interview mais… QUOI ?? J'ai envie de rire très fort là !
    Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir cet avis sur l'histoire, le thème, le marketing et tout le tralala. J'avais un peu peur de me faire jeter des pierres dessus quand j'ai décidé d'écrire honnêtement ma chronique hahaha Du coup, tu me fais plaisir :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *