Chroniques,  New Adult

18 | Chronique Littéraire ~ Dark and Dangerous Love T1

Dark and Dangerous Love T1 de Molly Night

Hugo Roman 450 pagesL’acheter17,00€

Les âmes soeurs sont-elles immortelles ?
2 438. La Terre est dominée par les vampires et les humains ne sont rien d’autre qu’objets de plaisir et nourriture pour les immortels. Le plus vieux et le plus puissant d’entre eux, Atticus, est le roi de ce nouvel ordre mondial. Issue d’une famille de notables humains, Evelyn Blackburn souhaitait une vie simple auprès de l’homme qu’elle aime, Ethan. Malheureusement le destin en décide autrement. Pourtant réputé sans coeur ni compassion, le souverain Atticus tombe fou amoureux de cette jeune humaine et exige qu’elle vienne vivre avec lui au palais. À 18 ans, Evelyn devra quitter sa famille et ses amis pour vivre aux côtés du roi. Éprise de liberté et rebutée par les vampires, elle a bien du mal à accepter ce qui lui est imposé. Comment échapper à la créature la plus puissante sur Terre ? Evelyn trouvera un soutien inattendu en la personne de Lord Hansel, vampire aux yeux verts, qui s’avère être l’un des plus proches amis du roi Atticus.


Avez-vous jamais souhaité pouvoir effacer de votre mémoire quelque chose que vous aviez vu ? Jamais découvert quelque chose qui vous lamine tout en devant faire comme si cela ne vous touchait pas ? Il est toujours dur d’avoir des sentiments pour quelqu’un que vous ne pouvez pas avoir.

/! Roman pour public averti /!
Lorsque j’ai commencé ma lecture, je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire, à cette narration et à ces personnages. Dans cette Dark romance publiée à l’origine sur Wattpad, aucun POV interne. La narration est entièrement à la troisième personne ce qui nous permet d’avoir une vue dégagée sur les sentiments et ressentis de tous les personnages. Globalement, ma lecture a été assez mitigée même si j’ai apprécié la fin et que j’ai envie de connaître la suite ! Mais entre une narration parfois redondante, des actes de violence physique (on est bien dans de la dark romance, je confirme) et un personnage principal que j’ai trouvé assez détestable, je suis passée par tous les états durant ma lecture.

Il y avait toujours une lueur d’espoir dans la vie, et même si elle était très mince, il fallait s’y accrocher et continuer à se battre. Si vous baissez les bras, alors vous êtes sûr de ne jamais rencontrer le bonheur.

En 2438, les Vampires dominent presque l’intégralité de la Terre et les humains ne sont réduis qu’à des poches de sang pour les moins chanceux, et des exécutants pour les autres. Le Roi Atticus, le premier Vampire de la Nation, domine le monde et a tous les pouvoirs. Les humains lui doivent respect et soumission, et à la moindre contrariété, il n’hésite pas à tuer. Dans une famille relativement respectée par le Roi se trouve Evelyne, une jeune humaine qui a le malheur de rencontrer Atticus lors d’une soirée, sans savoir l’identité de ce dernier. Comme la majorité des êtres humains, Evelyne déteste les vampires. Pas de chance, Atticus tombe follement amoureux d’elle et exige sa venue dans son palais le jour de ses dix-huit ans. Evelyne n’a pas le choix, elle doit quitter sa famille, son amour d’enfance et sa liberté. Elle est dorénavant la femme et objet sexuel du Roi.

Sans mentir, la moitié du roman concerne cette partie de l’histoire où Evelyne tente de trouver un moyen pour échapper à ce destin funeste. Autant dire que c’était long. Trèèèès long. Et puis magie, le rythme de la narration s’accélère une fois sa venue au palais et c’est réellement à partir du tiers du roman que j’ai apprécié ma lecture. Je ne suis quand même pas du tout fan du côté dark de l’histoire à savoir la violence physique sexuel. Clairement, le viol est un sujet abordé à de maintes reprises et je n’aime pas ça. On peut faire un personnage torturé mais presque banaliser le viol dans son récit, je n’ai vraiment pas aimé ! Donc sachez dans quoi vous vous embarquez.

Vivre aux côtés d’Atticus, c’est comme côtoyer un lion qui a faim. On doit être sur ses gardes à chaque instant parce qu’il a le pouvoir de détruire tout ce qui nous est cher d’un simple claquement de doigts.

Je n’ai pas été entièrement conquise par les personnages. Atticus est imprévisible, colérique, violent et possessif. Cela dit, c’est un très bon méchant ! Il est maître dans sa catégorie ! Quant à Evelyne, elle se veut courageuse et battante mais dans ce premier tome, elle en est loin selon moi. J’avais juste envie de la secouer et de lui dire de se bouger les fesses au lieu de s’apitoyer sur son sort. Sans parler de ses sentiments contradictoire à l’égard d’Atticus ! Entre dégoût, haine, pitié et affection… fait un choix ! J’ai trouvé Evelyne réellement indécise sur tout, et ça a eu le don de m’agacer. Le personnage que j’ai le plus apprécié est Hansel, surement parce que c’est le plus loyal, attentionné et qui ne change pas d’avis comme de chemise. Ethan est également assez intéressant dans son genre !

En bref

Une lecture assez mitigée, une première partie qui traîne en longueur et des personnages qui, dans l’ensemble, ne m’ont pas particulièrement convaincue. J’ai cependant apprécié le dernier tiers du récit et la narration externe permet d’avoir une vue d’ensemble intéressante. Mais j’ai tout de même hâte de découvrir la suite. Conseille ou ne conseille pas… le mieux est que vous le lisiez pour vous faire votre propre avis !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?
Merci à Hugo Roman pour l’envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *