Chroniques,  New Adult

17 | Chronique Littéraire ~ Une lueur d’espoir

Une lueur d’espoir de K.A. Tucker

Hugo Roman 450 pagesL’acheter17,00€

Catherine Wright est serveuse et s’occupe de sa fille de cinq ans. Une nuit, alors qu’elle rentre dans le brouillard d’un  » blind date  » organisé par sa patronne et amie Lou, elle tombe sur une voiture encastrée dans un arbre. Elle intervient et parvient à sauver la vie d’un des occupants avant que le véhicule s’embrase. Elle ne saura que bien plus tard qui elle a sauvé : Brett Madden. La star de hockey, héros national. Mais Catherine a déjà eu son heure de gloire quelques années auparavant, et la dernière des choses qu’elle souhaite, c’est d’être à nouveau sous la lumière des projecteurs et de voir son passé ressurgir. Elle ne révèle pas son identité. Et ça marche. Jusqu’au jour où elle trouve l’homme qu’elle a sauvé devant sa porte. Il veut juste la remercier, mais il va bouleverser sa vie. L’amitié qu’ils ressentent l’un pour l’autre, dès les premiers mots échangés, se transforme peu à peu en quelque chose de plus profond que ni l’un ni l’autre ne s’attendait à ressentir. Comment une superstar comme Brett Madden pourrait-il s’intéresser à une femme aussi normale que Catherine ?


– Tu fais la moitié de mon gabarit, tu es un enfant et tu as réussi l’impossible. C’est grâce à toi que je suis encore là aujourd’hui.
Une fois n’est pas coutume, je vous parle de New romance ! En lisant le résumé de ce roman, j’avais vraiment très envie d’en savoir plus et de découvrir l’histoire de Catherine et Brett. Je me suis attaquée à ce pavé de 450 pages et j’en suis ressortie des étoiles dans les yeux. Certes, il n’y a pas beaucoup d’actions donc si vous êtes adeptes des rebondissements en tout genre à chaque coin de page, passez votre chemin (si je vous assure, il y a des New romance qui y arrive !) Mais si vous avez envie de découvrir une belle histoire plein de tendresse et de rêver un peu, alors n’attendez plus une seconde et jetez vous dessus ! Une lueur d’espoir n’a pas été un coup de cœur mais j’ai passé un très bon moment au côté de ces deux personnages.

– C’est une femme qui m’a sauvé des flammes et j’aimerais vraiment pouvoir la remercier en personne. Alors, si jamais elle nous regarde… Je l’implore d’autoriser le département du shérif de Balsam à me donner son nom. Je vous en prie…
Sa voix suppliante m’ensorcelle. Je me sens totalement captivée par lui. Avant même de m’en rendre compte, je murmure :
– D’accord.

Catherine est une jeune mère célibataire de 24 ans, qui travaille comme serveuse au Diamonds depuis ses 18 ans, et qui entretient une relation très compliquée avec ses parents. Son personnage m’a vraiment touchée. Tout le long du roman, quelques petits flashback de ses années lycée apparaissent pour nous aider à mieux comprendre sa situation. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout n’a pas été tout rose durant son adolescence. Après être tombée amoureuse d’un de ses professeurs avec qui elle a entretenu une relation, Cath est emmenée de force au commissariat par sa mère pour porter plainte contre cet homme plus âgé qui profite de jeunes filles mineures. Elle devient par la suite la risée de son lycée et de Balsam, sa ville natale. On la montre du doigt, on l’insulte et on la repousse. Cath abandonne les études, s’émancipe de ses parents et devient serveuse pour pouvoir s’en sortir. C’est un personnage sensible mais très fort à la fois. La vie ne l’a pas épargnée mais elle ne cesse d’inculquer à sa fille Brenna, les valeurs qui lui sont chères. Elle est courageuse et déterminée à offrir à sa fille la meilleure vie possible. D’ailleurs, j’ai littéralement succombé au charme de cette petite fille. Elle est vraiment trop mignonne ! Du haut de ses cinq ans, elle pose souvent des questions et aussi innocent cela soit-il, cela remet en perspective nos petits tracas du quotidien. Brenna est une petite leçon de vie à elle toute seule et je crois qu’elle est mon personnage préféré.

C’est bien d’avoir des rêves. Sans rêves, on n’a pas de but dans la vie. A quoi ça sert de vivre si on n’a pas de but ?

Et puis vient le soir de l’accident. Cath sauve Brett Madden, un hockeyeur nationalement connu et fils de Meryl Price, une actrice très célèbre. Elle découvre plus tard l’identité du jeune homme et refuse catégoriquement de dévoiler son nom. Elle ne veut pas être mise de nouveau sous les feux des projecteurs, son histoire avec son professeur ayant déjà fait la une de tous les journaux locaux. Mais le jour où Brett apparaît devant sa porte, une connexion particulière s’établit entre eux au premier regard et ils deviennent rapidement amis. Ce n’est pas un scoop, on est dans une New romance, donc vous l’avez senti venir. Cette amitié se transforme vite en attachement sentimentale mutuel mais Cath refuse de plonger dans une relation amoureuse de peur de souffrir de nouveau. J’ai beaucoup aimé Brett, il est calme et réfléchit, et si attentionné ! Il ne brusque pas Cath mais lui fait bien comprendre que ce n’est pas une petite attirance de passage. Même s’il a plus d’argent qu’il ne pourrait en dépenser, il ne s’en sert pas pour attirer Cath dans ses filets, mais l’utilise pour l’aider au mieux à avoir une vie meilleure. Ce garçon est parfait !

En bref

Un roman de vie qui raconte comment le quotidien d’une jeune mère célibataire se transforme après avoir sauvé de la mort un hockeyeur national. Catherine et Brett sont deux personnages très touchants et altruistes, et l’évolution de leur relation est belle à lire. L’écriture est fluide et les pages se tournent sans s’en rendre compte. Parce qu’on a tous besoin d’une lueur d’espoir, je vous le conseille !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?
Merci à Hugo Roman pour l’envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *