Chroniques,  Littérature jeunesse,  Young Adult

23 | Chronique Littéraire ~ Tout ce que je ne t’ai pas dit

Tout ce que je ne t’ai pas dit  de Kylie Fornasier

Fleurus 400 pagesL’acheter16,90€

« Je déteste cette étiquette de Mutisme Sélectif : comme si je choisissais de ne pas parler, comme un enfant qui refuse de manger ses épinards ! J’ai utilisé tous les trèfles à quatre feuilles que j’ai trouvés depuis que j’ai dix ans pour faire ce voeu : réussir à parler quand je le veux. Je suis en train de me demander s’il y aura assez de trèfles sur terre. »
Après avoir perdu sa meilleure amie, Piper Rhodes décide de changer de lycée, déterminée à ce que sa dernière année soit différente. Elle rencontre bientôt West, le joueur star de l’équipe de foot, le garçon dont tout le monde parle. Malgré la peur de Piper de perdre à nouveau un être cher et malgré tout ce qui les sépare, Piper se lie à West, sans que jamais elle ne réussisse à lui dire un seul mot… Une histoire de confiance, d’amitié et d’amour, où se révèle le pouvoir des mots qu’on dit, et de ceux qu’on ne dit pas.


Piper Rhodes, une adolescente de dix-sept ans, change de lycée après s’être disputée avec Cassie, sa meilleure amie. Ce nouvel environnement est l’endroit parfait pour elle pour recommencer une nouvelle vie. Mais rien n’est simple quand on est atteint de mutisme sélectif. Dès son premier jour de cours, l’étiquette de « la fille qui ne parle pas » s’accroche à elle désespérément. Piper n’y peut rien, elle n’arrive pas à parler en public, les mots se bloquent dans sa gorge, sa bouche devient sèche et son cœur s’accélère. Les seules personnes qui ont déjà entendu sa voix sont sa famille, Cassie et le Docteur Hayes, sa psychologue. Ce n’est pas facile de créer des liens quand on ne parle pas. Pourtant, Piper fait la connaissance de Tanvi et ses copines avec qui elle se lie d’amitié, et de West, un « royal » très mignon. West prend rapidement une place très importante dans la vie de Piper. Même s’ils ne parlent pas au sens littéral du terme, ils se comprennent au premier coup d’œil. Parfois les gestes valent bien plus que les mots. Et comme une évidence, ils tombent amoureux.

Je ne suis jamais à court de mots. Je sais toujours exactement ce que j’aurais envie de dire, mais les mots ne sortent pas. A la simple idée de parler, j’ai la gorge qui se serre et la bouche qui se dessèche…

J’ai vraiment adoré ce roman adolescent. Le sujet traité est très fort et poignant, mais l’autrice en parle merveilleusement bien. Je ne savais pas grand chose du mutisme sélectif avant de lire ce petit bijoux et grâce à sa plume, j’ai compris combien cela pouvait être difficile d’être atteint de ce trouble. Piper aimerait parler. Il ne s’agit pas de ne pas savoir quoi dire, parce que les mots sont bien présents dans son esprit. Et pourtant, ils ne sortent pas. Ils restent coincés et son petit journal qu’elle emmène partout avec elle, lui permet de communiquer avec les autres. C’est une jeune fille forte et courageuse, qui ose affronter le monde malgré son trouble et ce, malgré les méchancetés qu’elle peut recevoir de la part de ses camarades. Le comportement de certains m’ont vraiment dégoûté. Et le pire dans tout ça, c’est que cette méchanceté gratuite existe et est bien réelle. Et ça les amis, c’est vraiment triste.

West quant à lui est un garçon gentil et loyal. Il est le premier à discuter avec Piper et même si elle ne lui répond que par des hochements de tête, il ne la regarde pas de travers et ne l’ignore pas. J’ai beaucoup aimé son personnage et sa relation avec Piper. Bien que parfois il m’est un peu agacée à lui demander de lui parler, il reste très attachant et regrette rapidement ses paroles. Selon Piper, West est un « royal » c’est-à-dire un garçon qui fait partie des personnes populaires du lycée. Bien que je n’aime pas du tout ce terme et cette logique, je dois avouer qu’il existe bel et bien dans les lycées ce genre de groupes, à mon plus grand désespoir. Elle ne comprends donc pas pourquoi il s’intéresse à elle, la fille qui ne parle pas. West établi une belle relation de confiance avec Piper et ses petites attentions à son égard sont vraiment très mignonnes.

Peut-être que la vie ne consiste pas à prendre les choses les unes après les autres, mais plutôt à faire en sorte que toutes soient complémentaires.

Vous l’aurez donc compris, ce roman est à mon sens guidé par deux aspects : le mutisme sélectif de Piper et sa relation d’amour avec West. Cette histoire nous montre combien il est difficile de vivre avec ce trouble de l’anxiété et qu’il ne définit en rien la personnalité de Piper. Ce n’est pas parce qu’elle ne parle pas que cette étiquette doit la poursuivre. Piper n’est pas seulement silencieuse, c’est aussi une jeune fille pleine de vie qui aime la photographie. Ce roman remet aussi en question le poids des mots et pointe du doigt le harcèlement scolaire. Je me suis vraiment attachée aux personnages. L’histoire n’a pas de temps mort, je ne me suis pas ennuyée une seule fois et je l’ai dévoré en quelques nuits.

En bref

Les personnages sont réellement attachants et l’histoire est rythmée, on ne s’ennuie pas ! Loin d’idéaliser le mutisme sélectif, l’autrice décrit à merveille les sentiments de Piper et la place qu’il prend dans son quotidien et ses interactions sociales. Parce que parfois, les gestes valent mieux que les mots, l’histoire d’amour entre Piper et West nous rappelle les choses essentielles de la vie. Je vous conseille fortement cette magnifique histoire !
Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *